Ignis AM poursuit son recentrage pour faciliter la croissance de son activité

le 25/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gérant d'actifs va ramener sa participation dans Argonaut de 50% à 40% et recruter des gérants pour renforcer ses équipes à Londres

Ignis Asset Management continue de se désengager progressivement de ses coentreprises afin de se concentrer sur sa propre croissance. La filiale écossaise de l’assureur britannique Phoenix vient d’annoncer qu’elle allait réduire sa participation dans la société de gestion Argonaut à 40% contre 50% auparavant, le solde étant racheté par le management qui en prendra ainsi le contrôle.

«Nous voulons qu’Argonaut s’agrandisse et la seule méthode pour cela est de réduire notre participation ainsi que notre pourcentage de frais de gestion», a précisé à L’Agefi Philipp Goldsmith, le managing director Europe d’Ignis AM. «Le processus va prendre au minimum douze mois et Argonaut sera beaucoup plus indépendant. En parallèle, ils vont agrandir leur équipe, ils devraient recruter plus de gérants.» L’objectif est ainsi de développer une équipe d’une dizaine de gérants contre deux actuellement.

Argonaut, société de gestion créée en 2005 et spécialisée dans les actions européennes, gère actuellement 1,1 milliard de livres (1,25 milliard d’euros) et commercialisera elle-même ses produits au Royaume-Uni dans les douze prochains mois tandis qu’Ignis AM continuera de les promouvoir en Europe continentale. «La prochaine étape serait de passer à 5 milliards d’encours», prévoit Philipp Goldsmith.

Il s’agit du deuxième désengagement partiel d’Ignis AM d’une de ses boutiques après celui dans sa coentreprise Hexam, spécialiste des marchés émergents. En juillet 2010, le groupe avait ramené sa participation de 50% à 35%. Après avoir donné la priorité au développement de joint-ventures jusqu’en 2010, dans le but d’offrir à des gérants souhaitant créer leur propre société tout le support administratif en échange d’une entrée au capital, Ignis AM a décidé de faire marche arrière en 2010 et de se concentrer sur sa propre croissance.

Le groupe entend donc étoffer ses propres équipes via le recrutement de plusieurs gérants pour créer un «pôle de talents» à Londres. Il souhaite également développer ses activités commerciales en France. «Je veux agrandir l’activité en France et je cherche quelqu’un pour y être basé et ouvrir un bureau», indique Philipp Goldsmith, précisant que cela pourrait intervenir dès cette année. Sur les 87,8 milliards d’actifs gérés à fin 2010, environ 85% l’étaient pour le compte de Phoenix et Ignis AM veut accroître la part d’encours gérés pour sa clientèle externe afin de voir celle de sa maison mère devenir, à terme, minoritaire.

A lire aussi