Angela Merkel réitère son opposition aux euro-obligations

le 25/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La chancelière allemande a hier une fois de plus rejeté le principe des euro-obligations, estimant qu'elles ne seraient d'aucun secours dans la crise actuelle. Elle juge par ailleurs que ces obligations n'incitent ni aux réformes ni à la consolidation des finances publiques. Angela Merkel a de nouveau réclamé des sanctions pour les pays qui font un mauvais usage des fonds structurels, ainsi que l'instauration dans d'autres pays de la zone euro d'une «règle d'or» sur le modèle allemand.

A lire aussi