La chute des marchés entame les privatisations grecques

le 12/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le décrochage des marchés actions pourrait faire obstacle aux plans de privatisation de la Grèce et pousser Athènes à revoir son calendrier, a estimé hier le président de la nouvelle agence grecque de privatisation. La Grèce s'est engagée à lever 50 milliards d'euros d'ici à 2015 dans le cadre du plan de sauvetage accordé par l'UE et le FMI. Avant fin septembre, la Grèce doit avoir atteint un premier objectif de 1,7 milliard d'euros, mais la Bourse d'Athènes a perdu 30% depuis le début de l'année. «La question qui se pose (...) est de savoir si le gouvernement peut changer son calendrier ou ses priorités (...) afin d'éviter une vente à des prix dérisoires», a déclaré Ioannis Koukiadis, qui préside cette agence.

A lire aussi