OFI AM lance une filiale spécialisée dans la gestion d’actifs « distressed »

le 13/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale Zencap investit uniquement sur des produits titrisés, de gré à gré ou sur le marché secondaire. Elle envisage un troisième fonds pour 2012

OFI AM vient d’annoncer la création d’une filiale de gestion d’actifs, Zencap AM, spécialisée dans les produits de titrisation décotés (distressed). Cette entité est issue du transfert de deux fonds d’OFI qui totalisent 300 millions d’euros d’encours. Ces fonds contractuels sont réservés à une clientèle d’investisseurs spécialisés.

«Nous étions persuadés qu’il y avait un gisement de produits injustement décotés, et en conséquence une demande de la part d’investisseurs sophistiqués qui exigeaient un vecteur d’investissement sur mesure pour pouvoir se positionner sur ces actifs et capturer cette valeur», explique Richard Jacquet, président de Zencap.

Le premier fonds, aujourd’hui fermé aux souscriptions, investit principalement dans des produits structurés de gré à gré avec des banques destinés à répondre à des exigences de capital réglementaire. Cette approche consiste donc à acheter des actifs titrisés basés sur des ABS (asset-backed securities) uniquement européens.

«Notre stratégie s'inspire de logiques propres aux fonds de private equity: nous investissons sur de la dette décotée, privée et illiquide pour viser d'importants gains en capital via la réalisation et le redressement des actifs sur le long terme», souligne Richard Jacquet. Ce fonds affiche un rendement annualisé de 33% depuis sa création il y a deux ans.

Le second fonds, ouvert aux souscriptions, investit également sur des ABS européens, mais cette fois achetés sur le marché secondaire. «C’est plus du trading opportuniste sur ABS», indique le dirigeant. Ce deuxième véhicule; créé il y a un an, a connu un rendement de 14%.

Zencap, qui assure effectuer un reporting mensuel transparent, entend lever «quelques centaines de millions d’euros» dans les années à venir mais précise que ce type de produit implique un rythme de collecte mesuré. «Ce sont des actifs qui demandent une clientèle adaptée; ce sont des volumes faibles mais des marges assez importantes donc c’est une levée patiente et rigoureuse qui s'inscrit sur le long terme», note Richard Jacquet.

La filiale d’OFI AM prévoit de créer au moins un nouveau véhicule en 2012. «Je pense que le prochain fonds pourra envisager d’avoir des stratégies long/short. Quand on sera sur des niveaux de marché un peu plus chers et plus avancés dans le cycle de crédit, il faudra prévoir de se couvrir en étant short sur d’autres types d’actifs», prévoit le président de la filiale.

A lire aussi