L'investissement immobilier en France redémarre moins vite que prévu

le 07/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré le rebond des transactions au deuxième trimestre, le volume de transactions en 2011 ne devrait pas dépasser celui de 2010

Les investisseurs ont été plus actifs au deuxième trimestre 2011 qu'au premier. En Ile-de-France, les engagements sont ressortis à 1,9 milliard d'euros, d'après les données d'Immostat-IPD, en hausse de 36 % par rapport au premier trimestre 2010. «Malgré cette embellie, les investisseurs continuent de présenter une certaine aversion pour le risque et privilégient les actifs les plus sécurisés, situés dans les secteurs les plus liquides», tempère Assia Taïbi, analyste senior investissement chez BNP Paribas Real Estate.

Au niveau français, le conseil en immobilier a recensé pour les six premiers mois de l'année une hausse de 37% des investissements à 5,2 milliards d'euros. Ce rebond ne semble toutefois pas à la hauteur de ce qu'attendaient les conseils en immobilier en début d'année. CB Richard Ellis par exemple table à présent sur un volume d'engagements en France de 11 milliards d'euros, stable par rapport à 2010, alors qu'il anticipait en début d'année des transactions pour 12 à 13 milliards d'euros. Les investisseurs institutionnels ont eux aussi revu à la baisse leurs anticipations pour le marché en 2011, de 13,3 milliards en mars à 11,6 milliards d'après le baromètre IPD de fin juin.

L'incertitude macroéconomique a déjà freiné les déplacements d'entreprises au deuxième trimestre. La demande placée de bureaux en Ile-de-France a reculé de 20% à 503.200 m² d'après Immostat-IPD. «Le coup de frein de l’activité a été sensible sur l’ensemble des marchés, quelles que soient la surface et la localisation (…) L’ensemble des acteurs fait preuve de prudence et préfère souvent reporter (ou éviter) toute décision immobilière», explique Marc-Henri Bladier, directeur général de l'activité bureaux chez CB Richard Ellis.

immobilier francilien
ZOOM
immobilier francilien

A lire aussi