Le vote grec offre une accalmie aux marchés

le 30/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que le parlement hellène a adopté le train de réformes, le plan de Paris continue à susciter le débat

Dans le bras de fer qui l’oppose à une frange de l’opinion grecque, le Premier ministre Georges Papandréou a remporté hier une première manche. Le Parlement a voté en faveur du plan d’austérité de 28 milliards d’euros à quatre ans concocté sous l’œil vigilant des créanciers internationaux. Il doit se prononcer aujourd’hui sur les modalités d'application de ces réformes. La nouvelle a été accueillie avec soulagement par les investisseurs, avec une hausse des valeurs bancaires et une détente de 150 pb des taux grecs à 2 ans.

A lire aussi