« Il nous semble que le marché surestime la marge de hausse de taux de la BCE »

le 20/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sabine de Lépinay, responsable de la gestion monétaire chez Robeco Gestions

L'Agefi: Jusqu'à quel niveau la BCE peut-elle remonter son taux directeur?

Sabine de Lépinay: Lors de sa dernière réunion, la BCE a annoncé une hausse de taux en juillet, ce qui porterait le refi à 1,50%. Ceci confirme l’entrée de la banque centrale dans un cycle haussier. Cependant, alors qu’une hausse progressive jusqu’à mi-2012 était envisagée, il semble que les craintes grandissantes sur les pays périphériques perturbent ces anticipations. Bien que la BCE mène une politique de liquidité accommodante visant à soutenir les pays en difficulté, décorrélée de sa politique de taux visant à maîtriser l’inflation, il nous semble que le marché surestime la marge de hausse. De plus, les anticipations de croissance et d’inflation devant ralentir d’ici à la fin 2011, nous n’envisageons qu’une seule hausse au cours du quatrième trimestre 2011. Le taux refi pourrait donc être maintenu à 1,75 % sur une période prolongée.

Quand la Banque d'Angleterre pourrait-elle à son tour entrer dans un cycle haussier?

En Angleterre, les résultats économiques sont mitigés avec une croissance molle et une inflation au-dessus de l’objectif. Dans ce contexte, la BoE maintient son taux directeur à un niveau exceptionnellement bas de 0,5 %. Or le comité de politique monétaire est de plus en plus partagé sur la nécessité ou pas de répondre par une hausse de taux. La majorité du comité juge que les incertitudes persistantes sur la croissance plaident pour la prudence, alors que les risques sur l’inflation sont orientés à la hausse. La hausse des prix ne nous semblant pas maîtrisée, nous envisageons toujours une remontée des taux de la BoE dès la fin 2011.

panel taux
ZOOM
panel taux

A lire aussi