« La hausse du refi de la BCE pourrait renforcer l'euro à court terme »

le 20/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management

L’Agefi : Est-ce que la perspective d'une nouvelle hausse du refi de la BCE peut soutenir l'euro ?

Eric Bourguignon : L’euro s’inscrit dans une tendance haussière contre la plupart des grandes monnaies depuis exactement un an. La perspective d’un nouveau relèvement des taux directeurs de la BCE pourrait renforcer cette tendance à court terme car elle accroîtra le différentiel de rémunération entre la monnaie européenne et ses principales rivales. La hausse du refi pourrait cependant s’avérer contre-productive à plus long terme pour la monnaie unique car elle fragilise la zone euro déjà très éprouvée par la crise des pays périphériques. Elle renchérira en effet le coût de la liquidité pour les banques les plus exposées à ces pays, et pèsera sur l’activité de la zone qui a pourtant besoin de plus de croissance pour alléger le fardeau de sa dette.

Le dollar peut-il progresser par rapport au yen ?

Le dollar a perdu le tiers de sa valeur contre yen entre juin 2007, qui a marqué le début de la crise des subprimes, et l’automne 2010. Depuis 9 mois, ce mouvement de dépréciation s’est interrompu, et la parité dollar/yen oscille entre 80 et 84. Le billet vert, qui est assis sur l’économie d’un pays ayant choisi la fuite en avant monétaire et budgétaire, devrait logiquement reprendre le chemin de la baisse contre la devise nippone. Mais les autorités japonaises useront probablement de tous les moyens pour contrer cette tendance «naturelle» du dollar qui constitue une menace pour leur secteur exportateur. Nous estimons donc que la relative stabilité observée sur le dollar/yen au cours des derniers mois devrait se poursuivre.

panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi