Oddo AM lance sa gestion alternative grâce à la Banque d'Orsay

le 17/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le compte propre de l'ancienne filiale de WestLB se transforme en fonds d'arbitrage M&A. Oddo y investit 100 millions d'euros

Oddo AM investit la gestion alternative. La société doit annoncer aujourd’hui le lancement de cette nouvelle activité, Oddo Alternative Investment, forte de 9 personnes et qui s’appuie sur l’expertise de la gestion pour compte propre de la Banque d’Orsay, rachetée l’été dernier. Un hedge fund de droit irlandais, spécialisé dans l’arbitrage de fusions et acquisitions, a été créé le 1er juin. Philippe Oddo avait laissé entrevoir la transformation de ce métier historique d'Orsay, qui a représenté jusqu’à 1 milliard d’euros de positions actions avant la crise, limites ramenées à 200 millions après son rachat à WestLB (L’Agefi Quotidien du 1er septembre 2010).

«Il s’agit d’une diversification stratégique importante pour Oddo, qui correspond à une demande de nos grands clients institutionnels, explique Pierre Baudard, qui a pris la tête de la nouvelle activité. Le produit s’inscrit aussi dans notre développement international car il intéresse les family offices, notamment en Suisse, en Allemagne ou au Benelux».

Pour amorcer la pompe, Oddo a investi 100 millions d’euros dans le fonds. La somme a permis de racheter, avec effet de levier et aux prix du marché, environ 150 millions d’euros de lignes héritées du compte propre de Banque d’Orsay. Aujourd’hui le hedge fund gère 215 millions d’euros de positions longues et 32 millions de positions courtes, à travers 71 lignes concernant surtout des actions américaines et canadiennes. «Les Etats-Unis ont toujours représenté 50% à 60% des fusions et acquisitions. Nous ne travaillons que sur des opérations publiques, et sur des marchés où la réglementation financière est stable», précise Christian Fleury, qui dirige l’arbitrage M&A chez Orsay.

Le fonds espère lever 300 millions d’euros d’ici à fin 2012. La mise sera multipliée grâce à un effet de levier de jusqu'à 3 fois les positions longues (et 4 fois en incluant les positions courtes). Le fonds a choisi Goldman Sachs et Deutsche Bank comme prime brokers, et BNY Mellon comme dépositaire. Il se rémunère en 2/20 (2% de gestion, 20% de la performance). Les sorties seront possibles avec un préavis de 30 jours.

La gestion alternative restera cependant une niche en termes d’encours au sein d’Oddo AM. La société vise au total 18 à 20 milliards d’euros sous gestion à fin 2012, et 26 milliards en 2014, contre près de 15 aujourd’hui. Entre janvier et mai, Oddo a collecté 300 millions, dont 80% à l’international.

A lire aussi