Un défaut de la Grèce est «presque certain» pour Alan Greenspan

le 17/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’ancien président de la Réserve fédérale américaine a indiqué dans un entretien télévisé qu’un défaut de la Grèce était «presque certain». «Le problème c’est qu’il est très peu probable que le système politique fonctionne» explique-t-il.

A lire aussi