Eurazeo élargit son champ d’action vers les PME avec OFI Private Equity

le 27/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’acquisition amicale, exclusivement en titres nouveaux, valorise la cible contrôlée par la Macif à 132 millions d’euros

Eurazeo étoffe sa palette d’intervention avec le rachat d’OFI Private Equity Capital (OFI PEC), spécialiste de l’investissement majoritaire dans des PME dont la valeur d’entreprise est inférieure à 150/200 millions d’euros. Un segment représentant 60 à 100 transactions par an en France. Eurazeo met ainsi la main sur une équipe créée en 2005 et dirigée par Olivier Millet, qui restera président du directoire de la structure rebaptisée «Eurazeo PME». Le portefeuille actuel de cette prochaine filiale dédiée et autonome se compose de dix participations, au premier rang desquelles Dessange, Financière de Siam et Léon de Bruxelles.

La transaction est financée exclusivement par des titres nouveaux, à raison de 10 actions Eurazeo pour 54 actions OFI PEC et d’une action Eurazeo pour 110 bons de souscription d’actions. L’accord annoncé hier concerne les principaux actionnaires de la société visée, et tout d’abord la Macif. Ils se sont engagés à apporter la totalité de leurs participations dans OFI PEC (soit au total 75% des actions et 79% des BSA).

Une fois les conditions suspensives levées sur ces apports, une offre publique d’échange sera initiée, sans doute en juillet. Si le seuil des 95% du capital est atteint, Eurazeo procèdera au retrait obligatoire de la cote. A défaut, ce qui pourrait repousser la finalisation de l’opération en fin d’année, une fusion devra être soumise à l’approbation des actionnaires des deux groupes.

L’ensemble de ces opérations valorisent la cible à 132 millions d’euros. Soit une prime de 14% sur le cours de clôture d’OFI PEC jeudi dernier en tenant compte d’une valorisation de 12 millions entérinée pour les deux autres entités juridiques non cotées. Les actions émises représenteront au total 3,7% du capital d’Eurazeo, la Macif et Olivier Millet étant soumis à un engagement de conservation de 18 mois. Eurazeo bénéficie tout de même à ce prix d’une décote de 27% sur l’actif net réévalué par action au 31 mars dernier.

Au-delà de cette diversification, le président du directoire Patrick Sayer a tenu à confirmer qu’Eurazeo étudiait toujours «de nombreux dossiers (d’investissement) de très grande qualité». «L’un n’exclut pas l’autre» a clamé le dirigeant, qui s’est même félicité de voir les fonds propres renforcés grâce à l’acquisition en titres d’OFI Private Equity.

A lire aussi