Un environnement où le risque est structurellement rémunéré

le 15/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indicateur de tendance de marché mesure l’intensité des tendances haussières (indicateur croissant et supérieur à 1) et baissières (indicateur décroissant et inférieur à un) observées sur plusieurs horizons temporels.

La recherche financière s’est récemment intéressée à l’identification des phases haussières et baissières des marchés. A ce jour, deux familles de méthodes coexistent. L’une repose sur des algorithmes d’identification des cycles et des points de retournement tels que ceux utilisés pour caractériser les cycles d’affaires. L’autre, moins transparente, cherche à modéliser la dynamique des rendements par des changements de régime. Nous proposons ici une troisième méthode fondée sur une analyse multifréquences de l’indice MSCI World.

L’idée sous jacente est d’identifier les cycles à différentes fréquences.

De façon générale, un marché haussier est ensuite défini lorsque les cycles de court terme ne viennent pas contrarier ceux de plus long terme. A l’inverse, un marché haussier sera identifié dès lors que les cycles de court terme remettent en cause un marché baissier de long terme.

Cette mesure indiquait mi-avril 2009 la sortie du marché baissier entamé en janvier 2008. Depuis, cet indicateur a connu un point bas à l’été 2010 se rapprochant du seuil signalant l’entrée dans un marché baissier.

L’indicateur de suivi de tendance suggère donc que le risque devrait être structurellement rémunéré et que le risque d’alpha très important dans les Bear Markets est modéré.

INDICATEUR TENDANCES MARCHES
ZOOM
INDICATEUR TENDANCES MARCHES

A lire aussi