L'envolée historique du prix du coton donne des signes d'essoufflement

le 29/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Depuis son record de 2,197 dollars atteint le 7 mars, le cours de la fibre textile a reflué de 7 % sur fond de perspectives optimistes sur l'offre mondiale

Le coton n’a rien à envier à l’or noir. La fibre textile a vu son prix bondir de 92% en 2010. Elle enregistre la meilleure performance en 2011 au sein des matières premières, son cours ayant bondi de 44,5% à 1,98 dollar la livre. Le 7 mars, celui-ci a atteint, à New York, les 2,197 dollars. Un record depuis la Guerre de sécession !

Cette dynamique s’explique par une demande accrue en provenance des pays émergents d’Asie et de la Chine, et une offre et des stocks de plus en plus limités dans les pays producteurs (Etats-Unis, Inde, Australie…). Alors que le coton se dispute avec les produits alimentaires la superficie destinée aux plantations, la production a été freinée par la sécheresse ou les inondations. En mars, le département de l’Agriculture américain (USDA) a baissé sa prévision 2010-2011 (de juin à juin) pour la production mondiale de 115,3 à 115 millions de balles de coton, mais a laissé à 116,6 millions celle pour la consommation mondiale.

Mais le prix du coton a peut être marqué un point d’inflexion. Depuis son récent pic, il a reflué de 7%. Jugeant intenable la hausse des cours, les spéculateurs ont réduit de 9% à 20.770 contrats leurs positions nettes acheteuses de coton. Face à l’érosion de leurs marges, les agriculteurs dans les pays producteurs prévoient d’accroître les plantations. Du coup, en Inde, la production est prévue en hausse de 31,2 millions de balles. La Chine, qui a plutôt été importateur de fibre, va augmenter la sienne de 13,9% à 6,8 millions de tonnes. Pour 2011-2012, l’USDA s’attend à une hausse de la production mondiale de 10,6% à 127,5 millions de balles, contre +3% à 120 millions pour la consommation, suggérant la première reconstitution des stocks mondiaux en six ans. Aux Etats-Unis, les stocks sont cette année en baisse de 35,6%.

prix du coton à New York
ZOOM
prix du coton à New York

A lire aussi