Le vieillissement accéléré de la population pose un défi à Pékin

le 15/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nombre d'actifs en Chine devrait baisser de 100 millions d'ici à 2050, avec ses conséquences sur les salaires et la structure de la consommation

La politique controversée de l’enfant unique mise en œuvre depuis 1979 par la Chine a eu un impact significatif sur le développement de l'économie et de la société chinoise au cours des trente dernières années. Comme le souhaitaient les autorités, la baisse de la fécondité a créé une structure démographique contribuant à une augmentation du taux de croissance économique, au-delà même des anticipations de la plupart des analystes.

En revanche, cet atout pourrait se révéler un handicap majeur alors que la baisse du taux de fécondité devient préoccupante. Le pays vieillit désormais à un rythme exceptionnellement rapide, plus vite même que l’Europe occidentale! Comme le montrent les deux graphiques ci-contre, le nombre de personnes en âge de travailler (entre 15 et 64 ans) devrait passer de 970 millions en 2010 à 870 millions en 2050, soit une baisse de quelque 100 millions de personnes… Ce qui devrait avoir des conséquences sur les salaires ainsi que sur les secteurs de la consommation domestique, de la santé ou encore des services financiers. Une des difficultés pour la Chine sera de devoir gérer son ratio de dépendance, qui est toujours actuellement l’un des plus bas du monde mais est appelé à augmenter fortement.

Les défis démographiques que devra relever la Chine au cours des trente prochaines années expliquent en partie l’importance grandissante accordée par les autorités chinoise à la croissance de la consommation intérieure. Pour les investisseurs, la question sera de savoir si la Chine vieillira en devenant un pays prospère ou si son vieillissement accéléré risque de constituer un sérieux frein à son développement.

david.benmussa@schroders.com

 

vieillissement de la population active en Chine
ZOOM
vieillissement de la population active en Chine

A lire aussi