Les OPCVM français ont tiré parti en février d’une embellie des marchés actions

le 15/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les fonds monétaires ont par ailleurs affiché une collecte nette positive de 3,4 milliards d’euros, selon EuroPerformance - SIX Telekurs

Une fois n’est pas coutume, les fonds monétaires ont tenu le haut de l’affiche le mois dernier en termes de collecte au sein du marché français de la gestion collective. La catégorie a selon EuroPerformance - SIX Telekurs engrangé des entrées de capitaux pour 3,42 milliards d’euros, portant son encours à 343,8 milliards. Ce dernier était supérieur à 400 milliards il y a un an. Les autres segments ont fait grise mine en février, la collecte des OPCVM (hors fonds alternatifs, pour lesquels les données sont publiées avec un mois de décalage) s’élevant à 2,51 milliards, pénalisée en premier lieu par une collecte négative de 1,08 milliard d’euros sur les fonds obligataires.

Pour autant, la variation des encours a avant tout été marquée par un impact favorable de l’évolution des marchés au bénéfice de la catégorie des fonds actions et dans une moindre mesure sur les fonds diversifiés. Les marchés ont particulièrement soutenu des gains sur les segments des fonds actions européennes et américaines, alors que les fonds actions sectoriels ont également tiré profit d’une collecte sensible pour voir leur actif progresser de 8,3% sur le seul mois de février. En dépit d’une collecte atone (-90 millions d’euros), l’encours des fonds actions a ainsi affiché une hausse de 3,5 milliards à 215,1 milliards.

Ces effets marchés porteurs ont permis à l’encours des fonds collectifs en France de progresser finalement de 8,42 milliards d’euros en février. Quant aux fonds alternatifs scrutés par EuroPerformance, leur collecte a été négative de 50 millions d’euros en janvier, l’évolution contraire des marchés favorisant une baisse voisine de 4% de leur encours sur le mois à 7,6 milliards.

performances OPCVM
ZOOM
performances OPCVM

A lire aussi