L’exposition des banques étrangères aux économies périphériques s'atténue

le 14/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Leurs engagements sur le secteur public sont restés stables au troisième trimestre 2010 d’après la BRI, mais ceux sur les banques locales ont baissé

Au troisième trimestre 2010, après la crise grecque et avant la crise irlandaise, les banques internationales ont légèrement diminué leurs expositions aux secteurs public et privé des pays périphériques à en croire les dernières statistiques de la Banque des règlements internationaux. Le montant des créances internationales sur la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne a baissé de 2,4 % à 1.756 milliards de dollars, en données ajustées de taux de change.

Les banques étrangères ont avant tout cherché à diminuer leur exposition aux secteurs bancaires locaux. Les prêts interbancaires ont en effet reculé de 5% entre fin juin et fin septembre 2010. Les créances au secteur privé non bancaire sont elles aussi en baisse, mais dans une moindre mesure. En revanche, les engagements auprès du secteur public, dont les obligations d’Etat et les créances sur les collectivités locales, sont restés inchangés alors qu’ils avaient fortement baissé au printemps 2010 sur fond de crise grecque. Derrière ce constat global, les raisons de la réduction des créances bancaires sont différentes selon les pays. En Grèce et en Irlande, le mouvement s’explique principalement par le recul des engagements auprès du secteur privé non bancaire tandis que la diminution des encours de prêts interbancaires a été le premier facteur de baisse en Espagne et au Portugal.

Les banques américaines sont celles qui ont le plus nettement limité leur exposition aux économies périphériques, en particulier en Irlande et en Espagne. Leurs engagements ont baissé de 10 milliards de dollars (8,7%) à 122,7 milliards de dollars. Les banques allemandes et françaises ont quant à elles légèrement revu à la baisse leurs engagements dans ces quatre pays à 328 et 435 milliards de dollars respectivement.

exposition bqs étrangères aux pays périphériques
ZOOM
exposition bqs étrangères aux pays périphériques

A lire aussi