« L'euro/dollar est soutenu par les anticipations de hausse des taux de la BCE »

le 14/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Roberto Mialich, stratégiste change chez UniCredit

L'Agefi: quels sont les facteurs de soutien à la monnaie unique face au dollar ?

Roberto Mialich: L’euro/dollar est pour l’instant principalement soutenu par les attentes des opérateurs qui estiment que la BCE devrait rehausser ses taux. Le marché s’attend à ce que la première étape soit franchie à l’occasion de la réunion d’avril, et à ce que la politique monétaire de la Fed reste accommodante. Les nouvelles tensions sur la dette des pays périphériques, après la récente détérioration des notations de l’Espagne et de la Grèce, semblent pour l’instant avoir un impact limité. Ceci peut s’expliquer principalement du fait des perspectives encourageantes pour le déroulement du Sommet européen de fin mars. L’ensemble de ces facteurs devrait maintenir l’euro/dollar entre 1,40 et 1,45 jusqu’à l’été et créer des conditions pour une progression vers les 1,45-1,48 durant la seconde partie de l’année, qui accompagnerait les hausses des taux par la BCE.

Quel est votre scénario sur l’euro/livre pour ces six prochains mois ?

Les perspectives sur l’euro/livre laissent prévoir une stabilisation du taux de change sur ses niveaux actuels dans les prochains mois, c'est-à-dire entre 0,84 et 0,86. De fait la parité évolue presque toujours en tant que cours croisé entre les taux de change euro/dollar et livre/dollar qui tendent généralement à évoluer de concert. Le renforcement de l’euro/dollar devrait se répercuter de façon relativement linéaire sur l’euro/livre, surtout si l’on considère que le change livre/dollar continuera à voir le sterling se renforcer face au billet vert à la suite d’une hausse des taux au Royaume-Uni cette année.

panel devises
ZOOM
panel devises

A lire aussi