Le Portugal anticipe sur le remboursement de ses échéances d’avril et juin

le 14/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays va proposer aux investisseurs de racheter des titres sur ces deux maturités à un moment où les rendements sont proches de leur record

La semaine dernière, les tensions sur la dette portugaise se sont encore renforcées. Le rendement à dix ans a atteint un niveau record à 7,361% le 9 février, ce qui a contraint la Banque centrale européenne à reprendre ses achats de titres sur le marché. Elle détiendrait à présent environ 20 milliards d’euros d’obligations souveraines portugaises.

Alors que les investisseurs s’inquiètent de la capacité du Portugal à refinancer deux lignes importantes arrivant à maturité au printemps, l’agence du Trésor a décidé de prendre les devants. Elle va mener mercredi prochain une enchère inversée sur les obligations arrivant à échéance en avril et en juin 2011. Ces lignes représentent 4,5 milliards et 4,9 milliards d’euros respectivement. Le Portugal va ainsi éviter de rembourser d’un coup l’intégralité de ces deux émissions et donc de devoir se refinancer à cet effet. Il s’agit de «lisser le remboursement de ces obligations, explique un stratégiste taux. Le Portugal avait déjà mené une opération similaire en mai dernier qui avait abouti au rachat d’environ un milliard d’euros de titres».

Le Portugal a les moyens de procéder à ce rachat grâce à sa récente émission obligataire. En début de semaine dernière, il a levé par syndication 3,5 milliards d'euros à cinq ans pour un taux absolu de 6,457 %. A titre de comparaison, les deux lignes qui arriveront à maturité en avril et en juin affichent des coupons de 3,2% et 5,15% respectivement.

«Si c’est un succès, l’opération soulagerait un peu les pressions sur la gestion à court terme de la dette du pays», estiment les stratégistes de Barclays Capital.

A lire aussi