« L’euro/dollar sera toujours volatil sur les six prochains mois »

le 14/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Laurence Boone, chef économiste France chez Barclays Capital

L'Agefi : La reprise de l'euro par rapport au dollar est-elle terminée sur un horizon de six mois ?

Laurence Boone: L’évolution de l’euro/dollar dépend fondamentalement des divergences des politiques monétaires et budgétaires, ainsi que des perspectives de croissance. En même temps, ces fondamentaux sont fortement perturbés par les débats autour de la crise de la dette souveraine de la zone euro. En tendance, persistent une politique monétaire beaucoup plus accommodante aux Etats-Unis qu’en zone euro, une politique budgétaire nettement moins restrictive et des perspectives de croissance plus élevées au moins sur 2011. Tous ces éléments suggèrent qu’un affaiblissement tendanciel mais graduel du dollar devrait prévaloir. Ceci dit, à court terme, il y a une forte volatilité qui reflète l’intensité des débats sur la gouvernance de la zone euro, ainsi que les inquiétudes autour des questions financières (mise en place d’une nouvelle régulation). Sur les six prochains mois, l’euro/dollar serait toujours volatil et nous prévoyons un euro/dollar à 1,36 d’ici à juin.

Comment voyez-vous évoluer l'euro/livre à trois mois ?

Comme pour l’euro/dollar, les tendances fondamentales gouvernant l’évolution euro/livre sont perturbées par les inquiétudes de court terme. La faiblesse persistante du marché du travail et l’ampleur de l’ajustement budgétaire maintiennent des doutes quant au timing et à la vigueur de la reprise au Royaume-Uni, ce qui affaiblirait la livre à court terme, que nous voyons à 1,68 d’ici à 3 mois. Au-delà, nous voyons des risques à la hausse, avec la montée de l’inflation et donc des anticipations de taux, alors que les fondamentaux économiques seront meilleurs.

panel devises
ZOOM
panel devises

A lire aussi