La France crée une nouvelle OAT indexée sur l'inflation européenne

le 09/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Agence France Trésor pourrait ouvrir ce matin les livres d'ordres pour l'OATei d’échéance juillet 2027, qui génère un nouveau point sur la courbe

Conformément au programme de financement de l’Etat pour 2011 publié en décembre 2010, l’Agence France Trésor (AFT) a annoncé hier la création d’une nouvelle obligation, de maturité 15 ans, indexée sur l’indice européen des prix à la consommation hors tabac (OATei). Et dans le cas où les conditions de marché le permettent, les livres d’ordres pour cette ligne obligataire flambant neuve qui sera émise par syndication, pourront être déjà ouverts ce matin. Alors que l’ensemble des spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) pourront faire partie du syndicat bancaire, Barclays Capital, BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC et RBS ont été désignés chefs de file de l'opération.

L’agence en charge de la dette publique de l’Hexagone vise un montant benchmark de 3 milliards d'euros pour cette OATei d’échéance le 25 juillet 2027 (16 ans) qui viendra s'intercaler entre l’OATei 25 juillet 2022 et l’OATei 25 juillet 2032. La première servira de référence de prix.

Toujours soucieuse d’être présente sur l’ensemble de la courbe des taux et d’offrir aux investisseurs des titres indexés liquides, l’AFT, fin 2010, avait un encours d’OATei 2022 de 7,56 milliards d’euros à comparer à 10,88 milliards pour l’OATei 2032.

L’agence ne devrait pas rencontrer de problème au vu du regain d’appétit, notamment des fonds de pensions et assureurs, pour ces instruments de couverture contre l’inflation notamment depuis que la mesure a été publiée à 2,4% en zone euro en janvier et qu’un niveau de 2,5% est désormais largement attendu en février. Le sentiment économique s'améliore aussi, et la Banque de France prévoit même une croissance française à 0,8% au premier trimestre.

Début 2011, l'Hexagone a placé 2,99 milliards d’euros de BTAN à 5 ans indexés sur l'inflation française (juillet 2016). Un montant record pour un produit indexé depuis avril 2006. La demande avait été d’ailleurs soutenue, atteignant les 6,33 milliards. Les anticipations d’inflation en France à 15 et 20 ans, hier, s’établissaient à 2,20% et 2,375%, contre respectivement 1,64 et 1,90 % fin août. La mesure des prix à la consommation en zone euro indique une inflation française à 2% en janvier, contre 1,8% en décembre.

Cette année, les émissions de titres indexés sur l’inflation tant française qu’européenne, devraient représenter environ 10% des émissions nettes à moyen et long terme.

A lire aussi