« Nous sommes dans un environnement qui manque d'emprunteurs AAA »

le 24/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Etienne Gorgeon, responsable de la gestion taux et crédit chez Edmond de Rothschild IM

L'Agefi : Pourquoi tablez-vous sur une baisse des taux à 10 ans européens ?

Etienne Gorgeon: L'inflation s'établit à 2,2 % avec un effet de base dû à la forte progression des matières premières et du pétrole et à la hausse de la TVA dans certains pays européens. Une fois l'effet de base intégré, l'inflation devrait demeurer sage en zone euro du fait du taux de chômage important, des politiques de réductions des déficits budgétaires et des capacités d'utilisation des outils de production. Nous anticipons une inflation de 1,5 à 2% cette année. Du côté des émissions, malgré des déficits vertigineux à financer, nous sommes dans un environnement qui manque d'emprunteurs AAA ou équivalent. Apres une hausse de 100 pb sur les taux longs depuis fin août 2010, nous considérons être dans un bon timing pour investir.

La BCE devra-t-elle prolonger ses mesures exceptionnelles ?

Ces mesures de liquidités sont destinées à résoudre les dysfonctionnements du marché interbancaire et les rachats d'obligations souveraines en direct. Cette double politique fonctionne et permet aux banques irlandaises de se refinancer en dehors du marché. Mais le maintien ou non de cette politique dépend exclusivement de l'évolution de la crise de la dette souveraine. Et cette crise est avant tout un problème de confiance dans les autorités européennes. Pour sortir de cette spirale, et permettre à la BCE de se recentrer sur la stabilité des prix, il faudrait que les différentes discussions en cours gagnent en clarté. Pour l’heure, de nombreux éléments comme la sous-capitalisation des banques irlandaises font penser que la BCE prolongera ses mesures exceptionnelles.

panel taux
ZOOM
panel taux

A lire aussi