La BCE apparaît comme l'ultime recours

le 01/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La vitesse de propagation de la crise de la dette souveraine plaide pour des rachats d'actifs

Tous les regards se tournent vers la Banque centrale européenne (BCE) à la veille de sa décision de politique monétaire. La journée de mardi a encore apporté son lot de tensions sur la dette périphérique, avec la mise sous surveillance négative de la note du Portugal par S&P et une contagion à des souverains jusqu’à présent immunisés, comme l’Italie et la Belgique. Alors que la situation pourrait conduire la BCE à reporter sa stratégie de retrait de liquidités, nombre d’observateurs plaident pour une reprise du programme de rachats d'actifs.

A lire aussi