L'appréciation des devises émergentes est une nécessité

le 30/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La crise financière a rendu les économies développées moins tolérantes face aux dévaluations compétitives des pays émergents

Selon les prévisions du FMI, les déséquilibres des échanges mondiaux devraient perdurer en 2010. La récession que viennent de traverser l'Europe et les Etats-Unis n'aura pas permis de réduire l'ampleur de ces déséquilibres. Le déficit de la balance des paiements courants américaine devrait avoisiner les 500 milliards de dollars en 2010, montant quasiment équivalent aux excédents commerciaux du Japon et des économies émergentes asiatiques réunis.

Or, la mise en œuvre de mesures protectionnistes et la course aux dévaluations compétitives dans lesquelles se sont récemment lancées bon nombre des économies émergentes pour contrôler les entrées de capitaux et juguler l’inflation (à l’exemple de la politique de stérilisation des excédents chinois) compliquent le retour à un meilleur équilibre mondial.

Avant la crise financière, les économies développées qui affichaient une croissance solide, tirée par des dépenses de consommation soutenues principalement par le crédit, ne se préoccupaient que peu des politiques de change de nombreux pays émergents. Aujourd’hui, il en va tout autrement, les pays développés cherchent à stimuler leur croissance via les exportations et, dans ce contexte, s'interrogent sur l’impact de ces dévaluations.

Si la sous-évaluation actuelle du dollar ne fait aucun doute comparée aux autres grandes devises des pays développés, celle ci est beaucoup moins une évidence face aux monnaies émergentes, qui demeurent encore sous évaluées (cf. graphique). En définitive, un meilleur équilibre entre «émergents» et «développés» passe de toute évidence par une appréciation des monnaies émergentes. C’est là un des grands chantiers auxquels devront s’atteler les décideurs politiques et notamment la France qui vient de prendre la présidence du G20.

fabienne.soenen@schroders.com

 

A lire aussi