KKR ne lésine pas sur le prix pour acquérir Del Monte Foods

le 26/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Associé à Vestar Capital et Centerview, KKR a accepté de payer 19 dollars par action, soit un montant total de 5,3 milliards de dollars dette comprise

KKR lance le retour des opérations d’acquisition dans le secteur des biens de consommation, après le rachat de J. Crew par TPG. Le fonds de private equity, associé à Vestar Capital Partners et à un autre fonds dirigé par James Kilts, dirigeant de Centerview, a finalement trouvé un accord pour prendre le contrôle du groupe agroalimentaire américain Del Monte Foods au prix de 19 dollars par action en numéraire, soit un montant de 5,3 milliards de dollars dette comprise.

Le prix d’achat représente une prime de 5,6% par rapport au cours de l’action Del Monte de 17,99 dollars à la clôture de la séance de mercredi et une prime de 23% par rapport au cours du 18 novembre, date à laquelle les négociations ont été révélées par la presse. Sur des niveaux de valorisation de 16 fois le résultat net du dernier exercice de Del Monte, l’acquisition peut paraître relativement chère pour les trois fonds d’investissement partenaires dans cette opération qui se sont en outre engagés à prendre en charge 1,3 milliard de dettes de la société d’alimentation américaine. D’autant que le cours de l’action a flambé de 62% depuis le début de l’année. La société cible dispose néanmoins d’un délai allant jusqu’au 8 janvier prochain pour solliciter de meilleures offres.

Les perspectives de Del Monte restent mitigées. En effet, si la division d’aliments pour animaux domestiques a vu ses ventes plus que doubler sur les quatre dernières années, dopées par les acquisitions de marques telles que Meow Mix et Milk-Bone, les activités de vente de fruits et légumes en boîte ont fortement souffert de la crise. Alors que la division animalière représente 45% des ventes totales mais 60% des profits, «KKR et les autres acquéreurs vont certainement concentrer les activités du groupe sur sa partie d’aliments pour animaux plutôt que sur la vente de fruits et légumes, dans la mesure où la crise a plus épargnée les animaux que les humains» note Marcia Mogelonsky, analyste chez Mintel International, citée par Bloomberg.

KKR avait déjà racheté la société d’accessoires animaliers britannique Pets at Home à Bridgepoint pour 955 millions de livres. Par ailleurs, la presse allemande fait état de négociations entre KKR et Deutsche Bank en vue du rachat de la division de gestion de fortune de la banque allemande, BHF, héritée du rachat de Sal. Oppenheim en mars dernier.

A lire aussi