Le Brésil durcit le ton

le 26/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’autorité boursière brésilienne, la CVM, a indiqué qu’elle entend renforcer les règles concernant les prises de contrôles par le biais d’une offre sur le marché, afin de mieux garantir les intérêts des actionnaires minoritaires. Ces derniers disposeraient notamment d’un délai de réflexion de trente jours suivant la clôture d’une offre pour finalement décider d’y apporter leurs titres.

A lire aussi