Banques irlandaises : le coût du sauvetage augmente

le 22/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'aide à Dublin renforce la perspective de pertes pour les créanciers subordonnés des banques

L’accord trouvé cette nuit entre l’Union européenne, le FMI et l’Irlande (lire page 22) confirme une chose : les créanciers subordonnés des banques irlandaises seront appelés à mettre la main à la poche. Le plan s’apparente à un sauvetage indirect des prêteurs locaux. AIB va demander 6,6 milliards d'euros à l'Etat au lieu des 5,4 milliards annoncés. L’idée fait son chemin chez les porteurs de dette. Ceux d’Anglo Irish, visés par une offre d'échange de leurs titres, se sont résolus à prendre leurs pertes.

A lire aussi