Encore moins de défauts d’entreprises en septembre

le 27/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le coût des défaillances a baissé de 22,3 % le mois dernier par rapport à septembre 2009. En nombre, les défauts ont baissé de 13,5 %

Regain d’optimisme. L’observatoire des défaillances d’entreprises publié hier par Coface montre qu’au cours du mois de septembre, la baisse du nombre de défaillances d’entreprises s’est accélérée. Elle confirme ainsi un mouvement entamé en avril dernier. «Les 5.910 défaillances recensées ce mois sont en effet inférieures de 13,5% à celles de septembre 2009 qui avait été l’un des pires mois de la crise (presque 7.000 défaillances)», explique l’étude. Les défaillances devrait atteindre en 2010 le nombre de 64.000, soit une légère baisse par rapport à 2009.

Autre indicateur, le coût des défaillances, c'est-à-dire la somme des encours fournisseurs des entreprises défaillantes, baisse lui aussi depuis avril. Il atteint ainsi 334 millions d’euros en septembre 2010, contre 430 millions en septembre 2009, soit une baisse de 22,3%. En cumul sur 12 mois, le coût s’établit à 4 milliards en baisse de 21,5% par rapport à l'an dernier. Sur le plan social, l’amélioration se confirme également. Avec 17.570 emplois menacés par les défaillances, septembre 2010 est en recul de 21,6% par rapport à l’an passé (22.400 en septembre 2009).

Plus spectaculaire encore, le coût moyen des défaillances baisse pour sa part de façon encore plus spectaculaire. En pleine période de crise, la faillite d’un client coûtait en moyenne à son fournisseur plus de 200.000 euros. «Aujourd’hui, ce coût s’est réduit d’un tiers, ramenant l’indicateur à des niveaux inférieurs à ceux d'avant la crise», précise l’étude

La Coface a aussi publié le nombre de créations d’entreprises. Ces dernières ressortent en hausse de 4,6% par rapport à 2009 avec 429.429 créations de janvier à juillet contre 410.597 en 2009.

A lire aussi