KKR souhaite mettre un pied dans le marché des fonds de pension australiens

le 19/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société américaine propose 1,73 milliard de dollars pour le gérant d’actif Perpetual dans un marché qui pèse 1.300 milliards de dollars australiens

L’Australie attire les investisseurs. La dernière opération en date concerne la gestion d’actifs. Le fonds d’investissement Kohlberg Kravis Roberts (KKR) a annoncé lundi avoir fait une offre de rachat du gérant d’actifs australien Perpetual pour un montant estimé pouvant aller jusqu’à 1,73 milliard de dollars (1,25 milliard d’euros). Avec une fourchette de prix proposée comprise entre 38 et 40 dollars par action, KKR, conseillé par Barclays Capital, l’australien BKK, Credit Suisse et Nomura, offre une prime maximale de 29% par rapport au dernier cours de clôture du gérant australien de vendredi dernier. Il valorise la société entre 19,7 et 20,7 fois ses résultats prévus 2011, soit 5,8% de ses actifs totaux.

Après avoir baissé de 63% depuis mai 2007 et de 17% depuis le début de l’année, l’action Perpetual a gagné 22% en séance à 37,8 dollars suite à l’annonce, soit seulement 20 cents en dessous de l’offre de KKR, et après avoir atteint un pic de neuf mois de 39,39 dollars. En recherche d’un nouveau directeur général après le départ annoncé de David Deverall, Perpetual gère plus de 27 milliards de dollars d’actifs. Ce qui le place derrière AMP et Axa Asia Pacific, les leaders du secteur dans le pays, eux-mêmes dans l'incertitude puisque le premier doit encore trancher sur un rachat des activités australiennes de la filiale d'Axa après l'échec de l'offre de son concurrent NAB.

KKR, qui détient déjà une part significative dans Legg Mason (645 millions de dollars sous gestion), cherche à profiter de l’attractivité du marché australien. Perpetual fait partie de l’industrie des fonds de pension australien dont les avoirs ont plus que doublé durant les dix dernières années pour atteindre 1.300 milliards de dollars australiens. De plus, le groupe, qui s’est adjoint les services de Goldman Sachs pour le conseiller, a vu son résultat net passer de 37,7 millions à 90,5 millions en un an au 30 juin grâce à une amélioration sensible des retours sur investissement.

Afin de ne pas subir un deuxième échec en Australie après s’être fait doubler par TPG et Carlyle dans le rachat de la chaîne de cliniques Healthscope, KKR devra recevoir le soutien des deux gérants stars de Perpetual, John Sevior and Matt Williams, à l’origine d’une très grosse partie des performances des fonds. Ils auront à ce titre une influence cruciale dans les négociations.

A lire aussi