Les pays émergents victimes des changes

le 15/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Corée du Sud a maintenu ses taux. Singapour et la Russie ont élargi leur fourchette de fluctuation

Exacerbée par l'idée d'un assouplissement quantitatif de la Fed, la «guerre des changes» conduit les pays émergents à se lancer dans des politiques monétaires ou de change unilatérales pour modérer la hausse de leurs devises ou les rendre plus flexibles face à une conjoncture incertaine. Alors que l’euro/dollar s'est envolé hier à 1,4122 et que le dollar/yen a touché un plancher à 80,79, la Corée du Sud a laissé ses taux à 2,25%. Singapour et la Russie ont élargi la marge de fluctuation de leur monnaie.

A lire aussi