Les ETF européens de matières premières à nouveau très prisés

le 15/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon les données iShares pour « L’Agefi », les « commodities » ont représenté la moitié des 5,9 milliards d’euros de flux entrants en septembre

Les ETF européens ont renoué avec des niveaux de collecte élevés en septembre. Avec des flux totaux de 5,9 milliards d’euros, le mois se place au-dessus de la moyenne mensuelle pour 2010. Sur l’année, les ETF ont ainsi collecté 26,4 milliards d’euros. Sur un an, la collecte s’élève à 36,6 milliards d’euros. Le total des encours sous gestion à fin septembre 2010 atteint désormais plus de 206 milliards d’euros.

La grande partie des flux positifs concerne les matières premières. Après avoir connu de faibles niveaux de collecte en août (28 millions) mais aussi en juillet (400 millions), les matières premières ont enregistré des flux entrants de 2,5 milliards d’euros. C’est ainsi la catégorie qui a le plus collecté en net depuis le début de l’année. En septembre l’intérêt s’est particulièrement maintenu sur l’agriculture et les métaux précieux. En effet, l’agriculture, après avoir connu une décollecte de 375 millions d’euros en août, a enregistré un flux entrant de 638 millions d’euros, les investisseurs tentant de profiter de la hausse des matières premières notamment sur le blé et le maïs. Alors que le cours de l'once d'or a atteint hier 1.374 dollars, les investisseurs cherchent à se tailler la part du lion à travers les ETF sur les métaux précieux. Après une collecte de 240 millions d’euros le mois dernier, la catégorie a engrangé 904 millions d’euros.

Sur l’obligataire, la collecte nette de septembre s’élève à 361 millions d’euros, en deçà des niveaux connus de mai à juillet. Les principaux flux ont été dirigés vers les obligations d’Etat à court terme, et les sorties se sont poursuivies dans la catégorie monétaire. Sur les actions, les ETF régionaux ont concentré l’intérêt des investisseurs en septembre en réalisant presque 20% de la collecte globale.

A lire aussi