Ankara se joue des foudres européennes

le 17/09/2020 L'AGEFI Hebdo

Faisant fi des menaces de Paris, la Turquie cherche à limiter l’impact de la crise sanitaire, au prix d’annonces parfois exagérément optimistes.

Malgré les efforts déployés par la France et la Grèce lors du sommet de l’Euromed, le 10 septembre, la Turquie devrait échapper au pire lors du prochain Conseil européen des 24 et 25 septembre prochains. « Notre scénario central table sur des sanctions peu sévères de l’Union européenne, sans...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi