Le casse-tête du choc d’offre  

le 05/03/2020 L'AGEFI Hebdo

Les banques centrales sont démunies face à ce type d’environnement.

Le casse-tête du choc d’offre  
La BCE n’envisage pas à ce stade de baisse des taux lors de sa prochaine réunion le 12 mars.
(EU-ECB)
L’aggravation de l’épidémie de coronavirus au niveau mondial contraint les banques centrales à sortir de leur réserve. La Réserve fédérale américaine a baissé ses taux par surprise, de 50 points de base, en urgence, le 3 mars. En Europe, plusieurs membres de la Banque centrale européenne (BCE) s...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi