« La rentabilité d’Axa IM est bonne »

le 19/12/2019 L'AGEFI Hebdo

« La rentabilité d’Axa IM est bonne »

 Gérald Harlin, executive chairman d’Axa IM

Vous avez pris vos fonctions le 1er décembre. Quelle sera la feuille de route que vous présenterez courant 2020 aux collaborateurs d’Axa IM ?

La mutation stratégique opérée par Axa ces dernières années a consisté à rendre le groupe moins dépendant des marchés. En témoigne l’acquisition l’an passé du groupe XL ou encore la cession du solde de sa participation dans la filiale américaine d’assurance-vie, Axa Equitable Holdings, comprenant le groupe AB. Axa IM présente un atout indéniable : sa diversification. Sur les 710 milliards d’euros d’encours actuels (hors 92 milliards rassemblés par les JV en Asie), plus de 120 milliards proviennent de la gestion alternative : immobilier, dette immobilière, infrastructure, produits structurés, etc. Ma mission est de porter et faire grandir une activité capable de générer des expertises à forte valeur ajoutée et de renforcer la gestion pour compte de tiers.

Les rumeurs de rapprochement avec un autre acteur de la Place restent-elles infondées ?

Axa l’a dit à plusieurs reprises, Axa IM est un actif stratégique. Avec quelque 580 milliards d’euros d’encours en gestion dite traditionnelle (taux, actions), nous avons atteint une taille critique. La rentabilité d’Axa IM est bonne puisqu’en 2018, sur 1,2 milliard d’euros de revenus, pour des actifs sous gestion moyens sur l’année de 642 milliards d’euros, 270 millions ont été remontés pour contribution aux résultats du groupe. Soit un niveau qui se situe dans la moyenne de nos compétiteurs.

Le coefficient d’exploitation (cost income ratio) dépassait 72 % en 2018. La moyenne de l’industrie se situe entre 60 % et 65 %. Va-t-il enfin baisser cette année ?

C’est évidemment l’un des objectifs à moyen terme. En revanche, pour 2019, il devrait se maintenir à un même niveau, en raison de nombreux investissements réalisés, notamment sur nos métiers de gestion alternative. Environ 80 % des économies issues du plan de réduction des coûts ont été injectés pour le développement de nouveaux produits alternatifs. Il s’agit d’une part importante des flux de souscription de demain.

Quelle est la durée de votre mandat ?

Je resterai le temps nécessaire pour rencontrer toutes les équipes et ensuite lancer une nouvelle phase du développement d’Axa IM.

Sur le même sujet

A lire aussi