Clara Gaymard, cofondatrice de Raise

L’impact deviendra majoritaire dans l’investissement

le 24/01/2019 L'AGEFI Hebdo

L’impact deviendra majoritaire dans l’investissement

Raise va lancer un fonds à impact. Nous pensons que l’impact va devenir quelque chose de majoritaire dans l’investissement. De quoi s’agit-il ? Investir dans une entreprise, pas simplement au regard de sa rentabilité et de sa performance financière, mais en fonction de l’impact qu’elle a sur la société. C’est ce que l’on appelle les externalités positives ou négatives. Par exemple, un restaurant qui va engager des migrants ou des handicapés va avoir un impact plus fort dans la société qu’un restaurant standard. Aujourd’hui, la société a vraiment besoin que la vie économique prenne en compte l’impact de ce qu’elle fait. Une autre nouveauté pour l’année 2019 concerne les prêts d’honneur. Raise a déjà fait 35 prêts d’honneur à 100.000 euros à des start-up.
Ce sont des prêts d’honneur qui sont sans intérêts, avec un différé de deux ans et que l’on rembourse au bout de six ans. On s’est rendu compte que les start-up avaient un vrai besoin d’aller plus loin : on va leur proposer un prêt allant jusqu’à 500.00 euros avec un petit taux d’intérêt. On observe que quand les start-up sont en pleine croissance et qu’elles ne sont pas encore profitables, la seule façon de se financer pour elles se fait en ouvrant leur capital. Or cela coûte souvent très cher car elles ouvrent leur capital trop tôt. Ainsi, leur offrir des solutions de relais avec des prêts est sans doute la meilleure offre que l’on peut faire pour les aider à croître vite et bien.
 

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi