La BCE reste un acteur majeur du marché des titres publics

le 10/01/2019 L'AGEFI Hebdo

L’arrêt des achats nets d’actifs ne met pas fin au programme de « quantitative easing ». Réinvestissements et clé de répartition du portefeuille deviennent centraux.

Sur le marché des titres publics en zone euro, le fait essentiel de l’année 2019 est sans conteste l’arrêt des achats nets d’obligations dans le cadre du programme PSPP (public sector purchase programme) de la Banque centrale européenne (BCE). Mais la banque centrale a prévenu son monde depuis...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Ailleurs sur le web

A lire aussi