Blanchiment d’argent, l’opération « mains propres » de Londres

le 13/12/2018 L'AGEFI Hebdo

Dénoncées par le lanceur d’alerte de Danske Bank après leur utilisation à des fins de blanchiment de capitaux, les « limited partnerships » vont faire l’objet d’une réforme.

Lors de son audition devant le Parlement européen fin novembre, Howard Wilkinson, lanceur d’alerte de la banque Danske, n’y est pas allé par quatre chemins pour critiquer le rôle des sociétés écrans britanniques : « Le rôle du Royaume-Uni est une honte absolue. Les ‘limited liability partnerships...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi