La réputation de l’Arabie saoudite écarte les investisseurs

le 25/10/2018 L'AGEFI Hebdo

Crise. Du côté des bonnes nouvelles pour l’Arabie saoudite, l’inclusion des obligations des pays du Golfe dans l’indice JPMorgan EM a été confirmée. Au cours de la période de transition de neuf mois, elle devrait amener à la zone 2,8 milliards de dollars liés à la gestion passive, et près de 28...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi