Une fiscalité de l’épargne à géométrie variable

le 09/11/2017 L'AGEFI Hebdo

Addition. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 prévoit que les plus-values réalisées, à compter du 1er janvier prochain, dans le cadre de l’épargne salariale et du PEA se verront appliquer les prélèvements sociaux au moment de la sortie. Le taux de CSG et de CRDS vient...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi