La veille concurrentielle pour identifier les nouvelles idées

le 26/11/2009 L'AGEFI Hebdo

Scruter les bases de données, étudier les meilleures collectes du marché, dénicher les bonnes idées des concurrents : les sociétés de gestion pratiquent la veille concurrentielle à haute dose. Il ne s’agit pas de déposséder les concurrents de leurs bonnes idées, mais de ne rien laisser au hasard. Au sein des services marketing, une ou plusieurs personnes sont notamment chargées d’étudier les bases de données Europerformance, Lipper, Morningstar, Bloomberg (photo), etc., pour identifier les nouveaux produits. « Une personne de l’équipe ingénierie produit est chargée de suivre pour chacun de nos fonds son univers concurrentiel en termes de performance, de collecte, etc. Nous avons aussi accès à des bases de données nous permettant de suivre la presse papier et web, française et internationale, à partir de certains mots clés », confirme Sébastien Nantas, directeur du marketing d’Edmond de Rothschild Asset Management. Dans la plupart des grandes maisons, le service de veille concurrentielle rédige une lettre d’information mensuelle sur les nouveaux produits du marché destinée à nourrir la réflexion des différentes parties prenantes au processus de création en interne. La veille concurrentielle passe aussi par le développement de relations avec les autres sociétés de gestion, par exemple par l’intermédiaire des commissions de travail de l’Association française de la gestion financière (AFG) ou à l’occasion de conférences ou de salons professionnels.

A lire aussi