Sauver les retraites par le calcul

le 30/09/2010 L'AGEFI Hebdo

La réforme des retraites se voit rarement critiquée dans ses préalables. Ils mériteraient pourtant plus d’attention, comme le soulignait encore tout récemment l’Edhec, relevant les « hypothèses économiques fragiles et les évaluations optimistes » qui sous-tendent le scénario d’un retour à l’équilibre du système de retraite à l’horizon 2018. Autre zone d’ombre, la Cour des comptes a refusé de certifier pour la deuxième année les comptes de la branche retraite, du fait « d’incertitudes sur le montant des pensions liquidées » et d’« erreurs systématiques » dans les calculs des droits à retraite. Des reproches peu relayés par les opposants au projet, alors que l’approximation serait de l’ordre de 700 millions d’euros pour les droits comptabilisés en 2009, selon le cabinet Maximis Retraite. Remédier à la complexité du système permettrait pourtant de ressembler un certain consensus…

A lire aussi