L'avis de... Thierry Gaiffe, responsable du groupe de travail immobilier de l'Association française des investisseurs institutionnels (AF2I)

Le risque reste concentré sur l’Ile-de-France

le 26/11/2009 L'AGEFI Hebdo

Quelle est l’importance de l’immobilier dans les actifs des institutionnels ?

La part de l’immobilier s’échelonne de 3 % pour les plus importants, les compagnies d’assurances, à 11 % pour les plus petits, les caisses de retraite, selon l'enquête de l’AF2I. La diversification tant géographique que par types de segments de marché reste faible. Le risque restant très concentré sur l’immobilier physique, de bureaux, en Ile-de-France.

Ces investisseurs ont-ils recours à l’effet de levier ?

Mis à part les foncières, les institutionnels investissent le plus souvent à 100 % en fonds propres, car les caisses de retraite et compagnies d’assurances ne peuvent pas avoir recours à l’endettement, à moins de détenir une filiale dédiée ou d’investir via des fonds. La problématique de l’assèchement du crédit n’est donc pas directement un frein pour eux.

A lire aussi