L'ivresse de la finance

le 11/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Tout auréolé de la victoire des républicains aux élections à mi-mandat du 2 novembre dernier, Spencer Bachus de la Chambre des représentants - à ne pas confondre (attention à l’orthographe !) avec le dieu romain Bacchus, dieu du vin, de l’ivresse et des débordements en tous genres -, a l’intention de faire un sort à certaines dispositions de supervision financière contenue dans la loi Dodd-Franck votée en juillet dernier. Exit les chambres de compensation pour les dérivés OTC (over the counter). A l’entendre, il faudrait aussi en finir avec les dispositions concernant les agences de notation. Spencer Bachus, pressenti pour devenir le prochain président de la commission des services financiers de la Chambre des représentants, a également dit tout le mal qu’il pensait de la Volcker rule. Certes, la loi Dodd-Franck a été votée, mais sa mise en route implique des centaines de décrets d’application. Certains milieux financiers rêvent encore aux bacchanales.

A lire aussi