Actions monde grandes capitalisations - Prix tracking error

le 05/02/2015 L'AGEFI Hebdo

Actions monde grandes capitalisations - Prix tracking error
Gaëtan Delculée, directeur de la vente institutionnelle ETF Pays francophones chez Lyxor.
(DR)

Lyxor Ucits ETF MSCI World - D – USD 

Le Lyxor Ucits ETF MSCI World (1,4 milliard d’euros d’encours ; 0,45% de frais courants ou « expense ratio ») obtient les meilleures notes du panel sur la « tracking error » pour les ETF Actions large caps. Il utilise une réplication synthétique particulièrement adaptée aux indices larges et complexes à répliquer comme le MSCI Word (1.636 valeurs). La réplication physique par échantillonnage ferait peser le risque d’une sélection de valeurs qui peut impacter la performance du fonds, et cela sans permettre les optimisations fiscales possibles avec un swap. « Pour combler ces différences, les promoteurs d’ETF ont parfois recours au ‘prêt de titres’, 'collatéralisé' avec d’autres actifs que ceux prêtés (par exemple composé d’obligations), pas en phase avec la logique d’investissement initial (par exemple orientée actions) », rappelle Gaétan Delculée, directeur de la vente institutionnelle ETF Pays francophones chez Lyxor. Sur cet ETF, le swap permet de tendre vers une tracking error inférieure à 0,02% en conditions de marché normales, et même à 0,01% sur deux ans ici, selon TrackInsignt. Il intervient (toujours pour moins de 10% de l’actif) en parallèle à un panier de 178 actions diversifiées et liquides (« Ucits compliant ») choisies par la gestion de Lyxor selon les directives de son contrôle des risques. Ce contrat est remis à zéro tous les jours, comme c’est de plus en plus courant, pour limiter le risque de contreparties. Ces dernières sont choisies via appel d’offres, même si SG CIB s’intercale toujours pour simplifier les flux liés au « netting » quotidien du swap. Avec 50 milliards d’euros d’actifs ETF en Europe, Lyxor met aussi en avant son pouvoir de négociation sur les coûts liés à l’indice et au swap

A lire aussi