Actions marchés émergents - Prix tracking error

le 05/02/2015 L'AGEFI Hebdo

Actions marchés émergents - Prix tracking error
Ludovic Djebali, coresponsable EMEA chez Source

Source MSCI Emerging Markets Ucits ETF - USD 

Le fonds Source MSCI Emerging Markets Ucits ETF (260 millions de dollars d’encours ; 0,45% de frais courants) obtient les meilleures notes du panel pour la « tracking error » sur les ETF Actions émergentes. Cet ETF propose la performance de l’indice MSCI Emerging Markets TR (Net), qui fournit une exposition à 834 mid et large caps de 21 pays émergents, via une réplication synthétique comme c’est de plus en plus courant pour les indices larges et complexes à répliquer. « Une réplication physique avec échantillonnage sur ce genre d’indices induit des ajustements (entrées/sorties, dividendes, etc.) synonymes de frottements impactant la qualité de réplication, que certains promoteurs compensent alors par du prêt de titres – sans améliorer la 'tracking error' », explique Ludovic Djebali, coresponsable de ventes chez Source. Ici, l’ETF investit sur un panier de 158 actions OCDE diversifiées et liquides (« Ucits compliant »), et sur un swap de performance contracté avec 5 banques (actuellement BAML, Goldman Sachs, Nomura, Morgan Stanley et JPMorgan) pour l’équivalent de seulement 1% de l’actif (0,20% chacune). Ce swap limite le risque de contrepartie d’autant plus qu’il est réinitialisé quotidiennement. « Le panier d’actions nous est systématiquement fourni par les banques contreparties au 'swap', de telle manière qu’il réplique déjà bien la performance de l’indice, poursuit Ludovic Djebali. Notre faible 'tracking error' s’explique aussi par une prédictibilité des coûts prélevés quotidiennement (85 points de base – pb – annuels répartis entre les frais de gestion, 45 pb, et de swap, 40 pb), alors que d’autres jouent parfois sur le coût du 'swap' contracté avec leur banque pour atténuer la 'tracking difference', mais donc pas la 'tracking error'... »

A lire aussi