GPGA - Décryptage

Une production d'alpha en légère hausse cette année

le 27/11/2014 L'AGEFI Hebdo

Quatre catégories 2013 ont été fusionnées en deux catégories 2014.

Une production d'alpha en légère hausse cette année
Bellamy, responsable des études-analyses, EuroPerformance - A Six Company
(DR)

Ce prix nous permet de récompenser, de manière générale, l’industrie de la gestion et plus particulièrement le talent de ses gérants dans leur capacité à dégager de l’alpha.

Concernant les critères méthodologiques, la période d’étude est de 3 ans, soit du 1er juillet 2011 au 27 juin 2014, les fonds sont ouverts, de droit français et étrangers commercialisés en France, avec un historique de rendement de 3 ans minimum, sans changement de catégorie au cours de la période, et un actif net supérieur ou égal à 15 millions d’euros.

Cette année, pour rendre compte des spécificités de la gestion, nous avons fait évoluer nos catégories. Ainsi, nous avons fusionné les catégories Actions Euro et Europe que nous avons renommées Actions Europe, tout comme les catégories Obligations Euro et Europe qui sont devenues la catégorie Obligation Europe. Egalement, nous avons distingué certains styles de gestion, les Actions haut dividende et Actions éthiques.

L’édition 2014 consacre 2.716 fonds (hors Actions éthiques et Actions haut dividende) qui répondent aux critères du prix, soit une progression de 11 % par rapport à l’année passée. Ce nouveau classement met en avant la robustesse de certains fonds qui, d’une année à l’autre, continuent de truster les premières places. Parmi les vainqueurs de l’an passé, 4 fonds renouvellent cet exploit en 2014 et 7 fonds glissent d’une à deux places.

Le classement 2014 est également l’occasion de mettre en lumière les nouveaux entrants. En effet, 29 fonds non présents en 2013 intègrent ce palmarès. Quant aux 16 autres déjà présents l'année dernière, 8 d'entre eux améliorent encore leur niveau d’alpha et les 8 autres ont un alpha en baisse.

S’agissant de l’évolution globale de la population éligible (c'est-à-dire l'ensemble des fonds quel que soit leur niveau d’alpha), on constate une production d’alpha en légère augmentation de 6 points de base (pb) par rapport à 2013 mais qui reste toujours en territoire négatif (soit de -0,85 % en 2013 à -0,79 % en 2014).

Une catégorie se démarque des autres et délivre une moyenne d’alpha supérieure à 1 %, il s'agit d'Actions Japon (1,24 %). En effet, la propension des fonds à délivrer de l’alpha était environ de 2 fonds sur 3 avec, de surcroît, une prime à la production d’alpha puisqu'elle est en forte croissance avec +112 pb par rapport à l’année passée.

En revanche, plusieurs catégories ne parviennent pas à délivrer de l’alpha, telles que notamment les fonds Actions Internationaux (moyenne d’alpha de la catégorie à -1,81 %), les fonds Diversifiés internationaux (-1,71 %), et les fonds Actions sectorielles (-1,57 %).

De manière plus générale, on distingue cette année 9 catégories ayant produit davantage d’alpha que l’an passé. Il s’agit principalement des fonds Actions Japon (+112 pb), des fonds Actions émergentes (+106 pb) ainsi que des fonds Actions USA. A l’inverse, 6 catégories régressent, notamment les Actions sectorielles (-66 pb) et les Actions Europe (-58 pb).

Concernant les deux nouvelles catégories introduites cette année, les fonds Actions éthiques ont en moyenne délivré un alpha négatif de l’ordre de -2 %. Le nombre de fonds qui a délivré de l’alpha était de 1 sur 5. En effectuant une transposition de ces fonds sur l’étude précédente, la variation relative aurait évolué négativement (-14 pb). Le constat pour les fonds Actions haut dividende est plus flatteur avec une production moyenne de la catégorie à 0,47 %, s’accentuant avec une variation positive de +42 pb.

Si l’on se concentre uniquement sur la population des fonds ayant un alpha positif, on constate une progression très significative du nombre de fonds : de 934 en 2013, cette population s’est élargie à 1.088 en 2014, soit +16 % (rappel : la population globale évoluait à +11 %). La moyenne d’alpha délivrée est également en progression de 7 pb et s’établit désormais sur un niveau de 1,94 %.

Les plus forts niveaux d’alpha sont relevés dans les catégories Actions Asie hors Japon (3,12 %), Actions Japon (2,51 %), et Actions émergentes (2,36 %). La catégorie Actions Japon se distingue à double titre : d’une part, elle est celle dont le niveau d’alpha progresse le plus fortement (+94 pb), et d’autre part, elle est celle dont le nombre de fonds avec un alpha positif est le plus constant.

D’une manière générale, une majorité de catégories sont en hausse sur un an et seules 4 catégories enregistrent une baisse sur le périmètre de la population des fonds à alpha positif.

Pour mettre en relief ces résultats par rapport à nos cinq dernières éditions, nous pouvons constater que la population éligible s’est accrue de 23 %, passant de 2.205 fonds en 2010 à 2.716 aujourd’hui. Dans le même temps, la population des fonds à alpha positif s’est encore plus fortement accélérée avec un taux de croissance de 48 %. Cependant, la valeur dégagée n’est pas constante : un pic a été atteint dans la production d’alpha positif en 2011 avec 3,1 % alors que nous enregistrons cette année une valeur de 1,95 %.

De ces cinq dernières années, 2014 aura été l’une des plus prolifiques, notamment avec un taux de croissance de +16 % de la population des fonds à alpha positif.

Données méthodologiques

Philosophie
-Application basée sur les travaux de Sharp (analyse de style et exposition aux risques de fonds).
-α est une grandeur absolue qui calcule la surperformance par rapport à un benchmark propre à chaque fonds.

Mise en place d’un coefficient de détermination (R2) variable
-Application d’un R2 supérieur à 0,7 pour les fonds dits « purs ».
-Application d’un R2 supérieur à 0,6 pour les fonds diversifiés et les fonds internationaux.

Données 2014
-Chiffres calculés sur la période du 1er juillet 2011 au 27 juin 2014.
-Les fonds analysés devront répondre aux critères suivants :

-3 ans d’existence minimum, en valorisation hebdomadaire, bi-hebdomadaire ou quotidienne.

- Absence de discontinuité dans les rendements (pas plus de deux valeurs liquidatives manquantes).

- Aucun changement de catégorie en cours de période.

- Actif net supérieur ou égal à 15 millions d’euros.

  
-Périmètre des fonds étudiés :

     - Sicav et FCP de droit français et de droit étranger commercialisés en France.

- Fonds maîtres.

- Fonds de fonds.

- Fonds obligataires. internationaux couverts contre le risque de change.

- Fonds sectoriels.

 
-Sont exclus :

- Fonds alternatifs.

- Fonds indiciels.

- Fonds nourriciers.

- Fonds garantis.

- Fonds or et matières premières.

- Fonds immobiliers.

- Fonds de trésorerie.

- Fonds investis sur une zone géographique particulière.

- Fonds obligataires à taux variable (indexés sur l’inflation).

- Fonds Obligations convertibles

- Fonds à engagement (ie fonds à promesse).

- Gestions « bear » indicielles.

- Fonds à double part.

- Fonds non présents à Paris.

Les fonds fermés au 27 juin 2014 ne sont pas pris en compte dans le palmarès.

Pour les trois premiers fonds, EuroPerformance vérifiera la commercialisation effective des fonds en France sur les trois ans de la période d’étude, et que les fonds sont ouverts (sur déclaratif des sociétés).

15 catégories de prix : 10 fonds actions, 3 fonds obligataires, 2 fonds diversifiés

- Actions USA.

- Actions Japon.

- Action Asie hors Japon.

- Actions Europe (incluant les actions euro).

- Actions France.

- Actions internationales.

- Actions sectorielles (incluant les actions sectorielles des zones euro, Europe et monde).

- Actions émergentes (incluant les actions émergentes des zones Europe, Amérique latine et monde).

- Actions éthiques – nouvelle catégorie 2014.

- Actions haut dividende – nouvelle catégorie 2014.

- Diversifiés euro.

- Diversifiés internationaux (incluant les diversifiés Europe).

- Obligations européennes (incluant les obligations euro).

- Obligations internationales (incluant les obligations couvertes et non couvertes).

- Obligations haut rendement (incluant les obligations haut rendement des zones euro, Europe et monde).

A lire aussi