L’épine dorsale du Plan Juncker bientôt en place

le 05/11/2015 L'AGEFI Hebdo

Le FEIS cherchera les brèches à combler sur le marché du crédit... tout en soulageant la BEI d’une partie des risques.

L’épine dorsale du Plan Juncker bientôt en place
Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne et Wilhelm Molterer, vice-président de la BEI et prochain directeur exécutif du FEIS.
(CE)
D’ici quelques semaines, Wilhelm Molterer prendra les rênes du Fonds européen pour l’investissement stratégique (FEIS), l’instrument de garantie créé pour financer les 315 milliards d’euros d’investissement du « plan Juncker ». Cet ancien vice-chancelier autrichien de centre-droit (2007-2008) et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi