Les dettes de retraite flambent pour les entreprises du CAC 40

le 23/07/2015 L'AGEFI Hebdo

Vieux jours. Qu’il s’agisse de retraites chapeau, d’indemnités de fin de carrière ou de participation aux frais de santé des retraités, le montant des dettes de retraite des entreprises du CAC 40 a augmenté de 21 % entre 2013 et 2014 (270 milliards d’euros), indique le cabinet de conseil Galea. En moyenne, les groupes consacrent un budget de 200 millions par an pour les régimes postérieurs à l’emploi (éventail de 0 à 1,64 milliard pour EDF). Le taux de financement des régimes reste stable à 59 %. Les provisions, pour leur part, augmentent et représentent 12 % des capitaux propres (113 milliards sur 2014 contre 91 milliards en 2013). Le gouvernement veille : « Les régimes à prestation définie sont clairement dans la ligne de mire du gouvernement », note l’auteur de l’étude.

A lire aussi