Partenariat

Sulzer: l’un des leaders dans la fabrication de turbocompresseurs

J. SAFRA SARASIN
le 03/06/2022

Portrait d’entreprise

Sulzer: l’un des leaders dans la fabrication de turbocompresseurs

Sulzer Ltd est un groupe basé en Suisse qui fournit des solutions de pompage et des services de maintenance pour équipement rotatif, ainsi que des technologies de séparation, de réaction et de mélange pour l’industrie pétrolière et gazière, le secteur de la production d’énergie et celui du traitement des eaux usées. L’entreprise comporte trois divisions: la division Flow Equipment (44%) offre une vaste gamme de solutions et d’équipements de pompage, dont, entre autres, des pompes centrifuges et des agitateurs pour l’industrie pétrolière et gazière; la division Services (35%) fournit des services de réparation et de maintenance pour les turbines industrielles à gaz et à vapeur, les turbocompresseurs, les générateurs, les moteurs et les pompes; et la division Chemtech (21%), qui propose des produits, des services et des technologies de séparation, de réaction, d’application liquide et de mélange.

Banque J. Safra Sarasin constate que plusieurs des solutions du groupe sont en phase avec les Objectifs de développement durable de l’ONU.

L’entreprise a développé une expertise unique dans différents segments d’activité, notamment dans l’optimisation de l’efficacité énergétique des pompes, turbines et moteurs. Elle développe également de nouveaux processus de recyclage favorisant l’économie circulaire, des processus de traitement de l’eau conformes à l’ODD 6 (consommation d’eau), ainsi que des procédés industriels permettant de fabriquer des substituts aux plastiques traditionnels, dont une part significative finit hélas dans nos océans.

Sous la houlette d’une direction qui s’engage véritablement en faveur du développement durable, Sulzer a fortement accru son exposition au secteur de l’eau ces cinq dernières années, aussi bien en croissant de manière organique que grâce à des fusions, en acquérant l’entreprise californienne de traitement des eaux usées JWC (2018) et la société d’épuration Nordic Water (2020). Le groupe a renforcé ses activités de traitement de l’eau auprès de municipalités et d’industriels ces dernières années.


Robin Rouger
Senior ESG analyst

Sa division Energy fabrique de plus en plus de pompes servant à la production d’énergie renouvelable (solaire, géothermie) et de pompes destinées au secteur nucléaire et aux centrales à cycle combiné, qui représentent environ 20% de ses activités dans l’énergie. Sulzer a cessé certaines de ses activités dans ce secteur, vendant un tiers des actifs de sa division Energy pour permettre à l’entreprise de réduire son exposition au secteur pétrolier et gazier et de s’adapter aux besoins du marché. Le segment industriel de sa division Flow Equipment produit des pompes pour les secteurs des emballages fabriqués à partir de matériaux recyclés, des fibres de bois et des biocarburants.

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie, la gamme optimisée de pompes et de moteurs de Sulzer est essentielle pour réduire la consommation d’énergie. Les pompes sont les deuxièmes équipements les plus consommateurs d’énergie dans l’industrie de procédés, après les fours. Les actifs de la division Chemtech de Sulzer recèlent une grande valeur dans le domaine de la séparation et de la purification des matériaux d’emballage de nouvelle génération basés sur des biopolymères comme l’acide polylactique, une alternative aux emballages en plastique qui s’impose rapidement.

La division Chemtech de Sulzer est aussi impliquée dans le recyclage des matériaux textiles et la séparation des matériaux composites, des processus clés pour la récupération de certaines matières comme le coton. Sachant que seulement 9% du plastique est recyclé à l’échelle mondiale, Sulzer peut jouer un rôle majeur dans le recyclage et l’utilisation des biomatériaux alternatifs. Le recours à la technologie d’impression 3D permet de cibler les parties défectueuses des machines, évitant ainsi leur remplacement complet. Cela évite également d’avoir à déplacer du personnel et à enlever des machines sur le site de construction, ce qui contribue à la réduction des émissions de carbone et des durées d’intervention.


Tina Challita
Portfolio manager

À quel prix?

Les processus et procédés décrits ci-dessus nécessitent d’utiliser des produits chimiques parfois très émetteurs de carbone et dommageables pour l’environnement. Afin de nous assurer que le groupe prend en compte ces risques, nous suivons de près les décisions de la direction dans ce domaine. On notera que, sur son site Internet, Sulzer fournit à ses investisseurs des chiffres rendant compte de l’évolution d’un grand nombre d’indicateurs non financiers, que des tiers peuvent auditer.

Par exemple, l’entreprise a formulé un plan ambitieux visant à réduire de 30% ses émissions de carbone d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050. Ses émissions de carbone diminuent progressivement depuis 2008, ce qui prouve que le groupe a d’ores et déjà intégré cette problématique depuis un certain temps. Les analystes considèrent que l’entreprise suit une trajectoire de hausse de la température de 1,5 °C. 

Sulzer publie par ailleurs une liste de substances interdites qu’elle met à jour annuellement. Elle affiche une réelle volonté en matière de gestion des déchets, avec une diminution de plus de 50% des déchets dangereux depuis 2016. Par conséquent, nous considérons que malgré l’impact des processus utilisés pour développer des solutions innovantes et visant à améliorer les normes environnementales (recyclage, efficacité énergétique des plastiques durables) et sociales (traitement de l’eau), la direction de Sulzer prend également ces aspects très au sérieux dans ses propres activités. En conclusion, le groupe a toute sa place dans une solution d’investissement durable. Il est noté «A» dans l’univers d’investissement de la Banque.

Sulzer prend en compte le principe de double matérialité

  • Réel désir de réduire les émissions de carbone, les déchets dangereux et non dangereux, la consommation d’énergie
  • Transparence et évolution historique des KPI environnementaux et sociaux
  • Produits, services et avantages durables contribuant à un monde moins émetteur de carbone et moins consommateur d’eau


Source: J. Safra Sarasin, 2022


   

A lire aussi