Les créations d’emplois décélèrent un peu aux Etats-Unis

le 03/08/2018

Elles ont totalisé 157.000 en juillet, tandis que les tensions salariales sont restées relativement contenues avec une hausse de 0,3% du salaire horaire.

drapeau américain
(RK.)

Les créations d'emplois ont décéléré aux Etats-Unis en juillet du fait de la pénurie d'une main d'oeuvre qualifiée mais ont conservé un rythme assez élevé, le taux de chômage continuant à baisser.

Selon le rapport mensuel publié vendredi par le département du Travail, l'économie américaine a créé 157.000 emplois non-agricoles le mois dernier contre 248.000 en juin et 268.000 en mai, en hausse de 59.000 par rapport aux précédentes estimations.

De son côté le taux de chômage a reculé à 3,9% contre 4% en juin. Il avait atteint un plus bas de 18 ans en mai à 3,8%.

Du fait de la pénurie de main d'oeuvre, les Etats-Unis comptent actuellement 6,6 millions d'offres d'emploi non pourvues. Une enquête auprès des dirigeants de petites et moyennes entreprises, publiée mardi, a montré qu'un nombre record de PME ne parvient pas à recruter.

Selon cette enquête conduite par la National Federation of Independent Business (NFIB), les pénuries de main d'oeuvre concernent principalement les secteurs de la construction, de l'industrie manufacturière et du commerce de gros. Les petites entreprises rencontrent aussi des difficultés pour embaucher du personnel non qualifié.

Le livre beige de la Réserve fédérale publié le mois dernier faisait lui aussi état de pénurie de main d'oeuvre dans une large gamme de métiers.

Reste à savoir si les tensions sur le marché du travail vont finir par provoquer une envolée des salaires. En juillet, le salaire horaire moyen a progressé de sept cents, soit de 0,3%, après un gain de 0,1% en juin. Sur un an, sa progression reste relativement contenue avec une hausse 2,7%, comme en juin.

La banque centrale américaine, qui a maintenu ses taux directeurs inchangés mercredi en dépit de son optimisme sur la situation de l'économie et du marché du travail, a maintenu la perspective d' un nouveau resserrement monétaire en septembre et d'un deuxième d'ici la fin de l'année.

Le secteur manufacturier a créé 37.000 emplois le mois dernier après 33.000 en juin. Le secteur de la construction a embauché 19.000 personnes supplémentaires après 13.000 créations de postes en juin. Le secteur de la distribution a recruté 7.100 personnes après avoir détruit 20.200 postes le mois précédent.

Le secteur public a supprimé 13.000 emplois en juillet et les secteurs du transport, des services aux collectivités et de la finance ont aussi enregistré des destructions de postes. 

A lire aussi