La Société Générale passe l'obstacle de l'augmentation de capital

le 11/03/2008

L’opération, dont les résultats sont annoncés aujourd’hui, devrait être souscrite quasi intégralement. Les principaux actionnaires ont répondu présents

Destinée à reconstituer ses fonds propres, l’augmentation de capital de la Société Générale semble sur des rails. Alors que les résultats doivent être dévoilés aujourd’hui, l’opération serait quasi intégralement souscrite. «Les titres ont été assez largement placés», indique un banquier. «L’opération sera couverte à un niveau proche de 100 %. Le cours de l’action s’est bien tenu et les droits préférentiels de souscription (DPS) ont été très bien arbitrés», renchérit un autre professionnel. «Le marché du DPS a été très acheteur, avec un prix supérieur au montant théorique», souligne un troisième banquier. Garantissant la bonne fin de l’augmentation de capital, les deux banques JP Morgan et Morgan Stanley ne devraient donc pas avoir à intervenir.

L’opération a notamment bénéficié du soutien des principaux actionnaires de la banque, qui se sont engagés à y souscrire. La CDC a ainsi participé «à un niveau très légèrement supérieur à (sa) quote-part», a indiqué lundi aux Echos Augustin de Romanet, son directeur général. Nous avons en effet estimé que les projets de la Société Générale justifiant cette augmentation de capital étaient créateurs de valeur», a-t-il expliqué. «Nous pensons que c’est une bonne opération du point de vue de l’actionnaire», avait de son côté indiqué Axel Miller, administrateur délégué de Dexia, lors de la publication des résultats annuels du groupe le 29 février dernier. Groupama a également répondu présent. Le groupe mutualiste a toutefois conservé sa participation, a indiqué à L’Agefi une source proche du dossier. Une information qui vient contredire les rumeurs indiquant que l’assureur aurait doublé son poids (3,5 % à fin 2007) au capital de la banque française.

Le président de la Société Générale Daniel Bouton, qui sera d’ailleurs auditionné demain à l’Assemblée nationale, avait lui-même montré l’exemple en s’engageant à hauteur de 1,5 million d’euros dans l’opération. Dans le cadre de cette augmentation de capital d’un montant de 5,5 milliards d’euros, chaque action ancienne était assortie d’un droit préférentiel de souscription, quatre de ces droits devant permettre de souscrire à une action nouvelle au prix de 47,50 euros. Ces actions seront admises à compter de jeudi sur Euronext.

A lire aussi